ÉTERNELLE MARILYN MONROE (par Eric Fournaire)

Elle était la définition même d’Hollywood. Le symbole de la beauté, de la sensualité à jamais figée dans des poses exaltées. Le mythe au-delà de la réalité. Elle s’appelait Marilyn Monroe. Elle a su se faire aimer de tous à travers ses films, ses photographies et ses apparitions en public. Mais derrière cette blonde platine aux lèvres teintées de rouge et à l’allure voluptueuse qui jouait les blondes évaporées, se cachait une jeune femme simple et délicate du nom de Norma jeane Baker. Norma Jeane avait inventé le personnage de Marilyn pour se protéger et de tous les rôles qu’elle a incarné en 16 ans de carrière, elle n’en a personnifié aucun aussi parfaitement que celui de Marilyn Monroe. Pourtant, malgré son succès auprès du public, elle a souvent subi de douloureux échecs personnels. Mariée trois fois, elle a divorcé trois fois. De plus, elle n’a jamais réalisé son rêve d’être mère. Le monde a du faire ses adieux à Norma Jeane alors qu’elle n’avait que 36 ans. Mais la légende de Marilyn continue de nous faire rêver tout simplement parce qu’elle est immortelle.

Norma Jeane Baker à 5 ans

marilyn-monroe-age-5-1931-8299-third

La petite fille qui deviendra une légende sous le nom de Marilyn Monroe voit le jour dans le plus grand anonymat à Los Angeles le 1er Juin 1926. On l’a baptise « Norma Jeane Baker ». Elle grandit tout près d’hollywood à une époque où les vedettes de cinéma ou les starlettes dominent le monde par l’intermédiaire du grand écran. Toutes les jeunes filles rêvent alors de célébrité ne serait-ce que pendant quelques instants, mais pour Norma Jeane c’est une véritable ambition, un rêve auquel elle s’accrochera de toutes ses forces. Peut-être est-elle en quête d’amour, cherchant le père qu’elle n’a jamais connu. Sur le grand écran elle peut être enfin sa petite fille adorée. Elle veut ressembler à ses stars immortelles de l’écran qui foule les grandes avenues d’Hollywood incarnant à jamais la jeunesse, la beauté et la séduction. Elle veut se réfugier sur le grand écran pour devenir quelqu’un d’autre, quelqu’un d’exceptionnel et pour être aimée de tous, elle pense y trouver le réconfort et la sécurité. Elle croit pouvoir ainsi échapper aux dures réalités de la vie. Voilà ce que Norma Jeane désire le plus au monde.

Norma Jeane Baker à l’âge d’un an

 

 

norma-jeane-baker

 

L’enfance de Norma Jeane n’est pas joyeuse. Pendant ses premières années elle ne connaît que l’abandon. Enfant illégitime reniée par son père, elle n’a jamais été très proche de sa mère. Cela crée en elle un tel besoin d’amour que ni ses trois mariages, ni l’adulation de million de fans ne pourront l’a rendre heureuse. Elle a appelé son père (il s’appelait Stanley Gifford) mais il a refusé de la reconnaître, pourtant elle ne lui demandait rien d’autre qu’un « bonjour ». Elle était très triste et s’est vraiment sentie rejetée. La mère de Norma Jeane, Gladys Baker, a la santé fragile et il y a d’ailleurs des antécédents de maladie mentale dans sa famille. Alors que Norma Jeane a 7 ans, la schizophrénie paranoïde de sa mère se déclare. Gladys est enfermée dans un hôpital psychiatrique. Pendant les 9 années qui suivent , Norma Jeane est envoyée d’orphelinats en familles d’accueil. Un jour , bien qu’elle ne fût pas guérie, la mère de Norma Jeane est sortie. Elle n’a pas reconnu Norma Jeane dix ans après. Elle avait l’air encore fragile, elle n’était pas très valide.

  A quinze ans, Jeane commence à fréquenter Jim Dougherty, un ouvrier en aéronautique. Il a cinq ans de plus qu’elle , de nombreux talents et un grand sens de l’humour. Elle était douce, et en fait très timide, elle aimait les chevaux et Jim lui appris à monter. Norma Jeane passe son adolescence dans le dénuement et la souffrance et seule son incroyable beauté la sauve bien souvent  de situations insupportables, bien que cette beauté lui rende parfois la vie difficile ses amies avaient peur qu’en la voyant , leurs petits amis les laissent tomber. Légalement, Norma Jeane est obligée de rester dans un orphelinat ou dans une famille adoptive jusqu’à ses dix huit ans mais c’est auprès de son petit ami que la jeune beauté précoce trouve le réconfort. Les deux jeunes gens se fiancent puis se marient le 19 juin 1942. Norma Jeane a à peine 16 ans et jim 21. La Marilyn Monroe que bientôt les Américains vont adorer, sera un sexe symbole mais la  véritable Norma Jeane est très différente de cette image. Après deux ans de mariage, en pleine seconde guerre mondiale, Jim est envoyé dans le Pacifique Sud et Norma Jeane se retrouve à nouveau seule.  En cette année 1944 des millions de femmes travaillent pour participer à l’effort National et Norma Jeane est employée à la chaîne dans une usine d’avions quand tout à coup , sa vie change pour toujours. On l’a prend en photo pour un article pour l’effort de guerre, les poses qu’elle adopte font sensation et du jour au lendemain, elle obtient un contrat de mannequin. C’est le premier pas vers une nouvelle personnalité. Norma Jeane décide de démissionner et de prendre des cours de maintien. Elle pose pour des publicités, des couvertures de magazines et des calendriers. Elle songe même à se lancer dans le métier d’actrice et étudie le théâtre. 

M29893-7 003

Elle n’a pas oublié son rêve d’enfant. Depuis sa plus tendre enfance, elle a appris à créer autour d’elle un monde imaginaire qui lui permet de faire face chagrin après chagrin. Le cinéma fait partie du remède. Depuis que les magazines publient des photos d’elle , elle a enfin la possibilité de rentrer dans ce monde et de le rendre réel mais il y a d’abord un prix à payer : Norma Jeane échange l’amour de son mari contre la promesse de l’adoration des foules et elle demande le divorce. Elle annonce à son ex-mari qu’elle va avoir un nouveau nom : Marilyn Monroe. Marilyn était le prénom de la grand-mère de son mari et Monroe le nom de jeune fille de ce même mari.

Suite à des séances photos pour un magazine et pour 75 dollars par semaine, elle rentre à la twenty century fox. La petite fille solitaire alors timide et vulnérable se transforme alors en blonde plantureuse. A partir de ce moment, Norma Jeane ne vivra plus que dans l’ombre de sa propre création : Marilyn Monroe. Marilyn Monroe n’est pas née, au sens propre du terme mais elle a été créée par Norman Jeane Baker et une poignée de directeurs de studios. Elle est avant tout une silhouette et une démarche, une sorte de fusion entre la petite fille vulnérable et la femme sensuelle. Elle s’est vite rendu compte que ce personnage plaisait au public qui écrivait en masse à la Fox. Cela lui donnait un certain pouvoir et elle a pris les commandes.

La métamorphose en Marilyn Monroe

Avec son premier mari : Jim Dougherty                              m06

les-dougherty-en-1944

Dès le départ, l’image de Marilyn fascine le public mais pour elle ce n’est qu’un masque. Elle voulait que le monde entier l’aime. A la Fox, Marilyn est cantonnée dans des rôles d’hôtesse et de publicités pour les besoins du studio mais ils ne savent que faire de cette jeune blonde sans expérience d’actrice, ils l’a libèrent alors de son contrat mais la Columbia lui en offre aussitôt un autre avec à la clé son premier rôle chantant dans la comédie musicale « Ladies of the chorus » en 1948. Toutefois sa carrière à la Columbia prend fin rapidement. Le Directeur du studio, mécontent de son jeu, mets un terme à son contrat.

Marilyn pense qu’elle ne pourra plus jamais tourner de films. Mais elle fait confiance à son instinct et retourne à ses premières amours. L’appareil photo saisi merveilleusement la beauté de Marilyn qui se sent complètement libre devant l’objectif. On lui demande souvent comme à d’autres mannequins de poser nue, elle décline ces propositions jusqu’au jour où un photographe lui offre 50 dollars de l’heure, une somme considérable pour l’époque et comme elle doit payer son loyer, elle accepte mais non sans poser ses conditions. A la fin des années 40, poser nue peut facilement détruire la carrière d’une jeune actrice. Mais Marilyn n’est pas du genre à rentrer dans le rang. Lorsque les photos paraissent, elle n’essaie même pas de cacher leur existence et le public , qui comprend ce qu’elle a dû endurer, salue son honnêteté. Non seulement les photos ne nuisent pas à sa carrière mais elles permettront quelques années plus tard de lancer un Empire. Elle permit au magazine Play-boy de faire un carton pour son premier numéro et du même coup de compenser le manque de publicité qu’il avait à l’époque pour subventionner le tirage comme le faisait beaucoup d’autres journaux. 

 

 

monro12 monro13

 

Quand elle ne travaille pas, Marilyn consacre son temps à perfectionner son jeu. Outre ses cours, elle étudie les films des grandes actrices sensuelles qui l’ont précédé. Le personnage qu’elle a créé commence à rencontrer un véritable succès et on lui propose bientôt un rôle dans un long métrage important suite à sa rencontre avec un homme qui compte à Hollywood. Il s’agit d’un agent nommé Johnny Hyde qui tombe sous le charme de Marilyn. Il a parlé d’elle à John Huston pour un rôle dans « Quand la ville dort ». Jusque là, elle n’avait jamais eu de rôle très important. Huston à accepté de la voir et elle est venue faire un essai. A la fin , elle a demandé si elle pouvait recommencer. Huston à dit oui mais il avait déjà décidé de lui donner le rôle. Quand la ville dort marque un tournant décisif dans la carrière de Marilyn. C’est dans ce film que son talent d’actrice est enfin révélé, on est en 1950. Après son film suivant : « Ève », la Fox l’engage pour 7 ans. Elle fait tout un tas de film sans vraiment d’importance jusqu’à ce qu’on lui propose « Niagara ». Son travail était tellement bon que le studio ne pouvait plus ignorer son succès.

Du fait de sa célébrité, la vie de Marilyn devient un tourbillon de sensations et de visages nouveaux. Admirée et aimée pour sa beauté, elle est néanmoins victime de critiques acerbes. La carrière de Marilyn atteint son apogée lorsqu’elle a 27 ans. La twenty Century Fox vend à grand renfort de publicité, son image de bombe sexuelle. On l’a présente comme une femme sensuelle , plantureuse mais pas très intelligente. Les spectateurs sont séduits par la naïveté comique dont elle fait preuve et par sa grande beauté. Un homme en particulier est conquis. C’est l’un des sportifs les plus célèbre du moment : « Joe Di Maggio ». Leur amour et leur mariage seront un vrai conte de fée à l’Américaine. En 1953, un magazine de cinéma, Photo Play, proclame Marilyn meilleure révélation de l’année. Mais l’intéressée reste modeste. Si j’ai réussi , raconte t-elle, c’est parce que j’ai eu la chance de rencontrer les hommes qu’il fallait. C’est grâce à mes cheveux blonds et à ma poitrine que j’ai commencé car je ne savais pas jouer. En 1953, les hommes préfèrent les blondes est un énorme succès en grande partie grâce au sens comique de Marilyn. Le rôle qu’elle y interprète restera l’un de ses rôles les plus célèbres. Dans tout les Etats-Unis, les apparitions de Marilyn attirent les foules. Lorsqu’elle se rend à une première à New York, elle cause un embouteillage, personne ne résiste au charme de cette déesse du grand écran. 

A cause de son succès , elle rentre en conflit avec les hommes qui dirigent sa carrière, les chefs des sociétés de production. Elle se montre trop indépendante à leur goût. Malgré sa popularité, les critiques ne se gênent pas pour se moquer d’elle et de ses rôles de blonde frivole qui menacent de la faire devenir une véritable actrice. La critique la mettait en pièce. Si la carrière de Marilyn atteint des sommets , sa vie personnel est tout aussi mouvementée. Son ambition personnel passe en second plan lorsqu’elle tombe amoureuse d’une star du base ball, un joueur des New York Yankees nommé Joe Di Maggio. Quand celui qui deviendra l’homme de sa vie l’invite à dîner pour la première fois, elle s’attend à rencontrer un New-yorkais bruyant, impudent, au goût vestimentaire douteux. Au lieu de cela, elle découvre un homme calme et timide qui tout au long de la soirée, ne la quittera pas des yeux. Marilyn dit de Joe qu’il possède la grâce et la beauté d’une sculpture de Michel Ange, il bouge comme une statue qui aurait pris vie, dit-elle. Ils se fréquentent pendant deux ans avant de se marier le 24 janvier 1954. De nombreux Fans épient leur moindre mouvement. Immédiatement après, Marilyn part en tournée en Corée du Sud pour remonter le moral des troupes Américaine.

Joe Dimaggio n’apprécie guère cette tournée pensant que c’est sa femme qui est exposée devant des millions de soldats Américains. Il n’apprécie pas non plus les rôles de Marilyne dans ses films, il les considèrent comme des garces et il n’aime pas non plus les vêtements qu’elle porte, il les trouve trop moulants et trop provocants. Il lui dit qu’une fille comme elle n’a rien à faire dans le milieu du spectacle. Il semble que cette union soit assez rapidement compromise. Le coup fatal à été donné à cette union lorsque Marilyn pose pour une photo qui va faire le tour du monde, celle où elle est prise au-dessus d’une bouche d’aération et que ça robe vole à tous vents , dévoilant ses charmes , pour le film « 7 ans de réflexion ». Ils divorceront neuf mois seulement après leur mariage, le 27 octobre 1954.

Marilyn Monroe et Joe Dimaggio

joe-di-maggio-and-marilyn-0c1b-third 

             Après son divorce, Marilyn quitte Hollywood. Elle vient de terminer « 7 ans de réflexion » et renonce pour toujours aux rôles de blondes évaporées. Elle s’installe à New-York pour reprendre des cours de théâtre. Elle est déterminée à devenir une actrice sérieuse. Elle décide de changer et ne désire plus qu’une chose : s’inventer une nouvelle carrière avec des rôles plus étoffés. Elle commençait à détester l’image qu’elle s’était elle-même créé. En 1956, elle revient à Hollywood pour tourner l’adaptation d’une pièce « Arrêt d’autobus », réalisé par Joshua Logan. C’est l’occasion pour elle de démontrer l’étendue de son talent. Arrêt d’autobus lui permet d’exprimer une émotion, une intensité, qu’elle n’a jamais pu exprimer dans ses films précédents. Mais le rôle qu’elle aspire à jouer maintenant , n’est pas au cinéma mais celui d’épouse et de mère. En 1956 elle trouve le bonheur qu’elle attendait avec le célèbre dramaturge Arthur Miller. Marilyn raconte que c’est la première fois qu’elle se sent réellement amoureuse et elle affirme qu’avec lui sa vie sera différente, meilleure. En Juillet 1956, la belle épouse l’homme qu’elle appelle « le cerveau ». Elle disait qu’il était le seul homme intelligent qui l’ai aimé comme elle était. Mais si elle pense avoir trouvé l’homme de sa vie, elle n’est pas encore mère et pense qu’un enfant comblerait son désir d’amour absolu. Malheureusement , Marilyn et Arthur ne parviendront jamais à exhaucer ce vœu. Par deux fois elle tombe enceinte mais par deux fois elle fait une fausse-couche. En fait, cette femme à qui tout semble réussir n’arrive pas à obtenir ce qui compte le plus pour elle. Sa vie commence à prendre alors un tournant dramatique. Elle est de plus en plus perturbée sur le plan mental comme sur le plan émotionnel. Ces troubles se traduisent par un comportement fantasque et son mariage avec Arthur Miller se désagrège jusqu’à la rupture.

Marilyn Monroe et Arthur Miller 

marilyn-monroe-and-arthur-miller-3ac6-third

En janvier 1961, à l’âge de 34 ans, Marilyn divorce de son troisième mari. Son rêve de devenir épouse et mère s’évapore et la jeune femme plonge dans la tristesse. Vers la fin de leur mariage, Arthur écrit « les désaxés » pour Marilyn, ce sera le dernier film qu’elle terminera. Après la fin du tournage, Clark Gable s’éffondre, terracé par une crise cardiaque. Certaines personnes rendent Marilyn responsable. Ces rumeurs l’anéantissent, elle perd toutes notions de la réalité si bien qu’on doit l’hospitaliser à New-York dans une clinique Psychiatrique. A cause des antécédents de maladies mentales dans sa famille, cet incident terrorise Marilyn. Afin de retrouver toute sa santé mentale, elle décide de vivre plus calmement. Lorsqu’elle commence le tournage de son nouveau film, elle prend son temps pour ne pas se fatiguer. Mais elle n’arrivera jamais au bout du tournage. Alors qu’elle a 36 ans, le monde s’écroule autour d’elle, sa carrière commence à décliner et elle ne peut plus jouer les jeunes starlettes aguichantes. On raconte qu’elle est alcoolique, qu’elle fait des crises de colère et qu’elle est constamment en retard sur le plateau.Ses éternels adversaires que sont les différents Directeurs des studios, qui ne sont toujours pas convaincus de ses talents d’actrice, lui font comprendre qu’elle peut être remplaçée du jour au lendemain. Le début de l’année 1962 marque un nouveau tournant dans la vie de Marilyn. Elle essaie de surmonter son troisième divorce, ses deux fausses-couches et sa dépression nerveuse, elle ne s’en remettra jamais tout à fait. Pour survivre, elle se consacre entièrement à son travail. Mais avant de terminer son 30 ème film, elle fait un saut à New-York pour participer à l’anniversaire du Président John Fitzgerald Kennedy. En quelques minutes, elle charme le Prédident et l’assistance mais à son retour sur le plateau, elle est accueillie sans aucun enthousiasme. 

Gladys Pearl Baker, la mère de Marilyn Monroe

Gladys-Pearl-Baker-mere-de-marilyn-monroe  

Le studio déclarant que son interprétation est inaceptable, la renvoie sans autre forme de procès. Pourtant , les fans et ses amis qui ont pu voir les rush ne partagent pas cet avis. Marilyn Monroe ne tournera plus jamais. La femme qui incarnait aux yeux de tous la jeunesse et la sensualité s’éteint un peu après minuit le 5 aout 1962. L’autopsie révèle que c’est une overdose de somnifères qui a causé sa mort. Cette beauté spectaculaire, symbole de toute une époque, ne vieillira jamais. Son image continuera à jamais tandis que le monde continuera de tourner. La mythique Marilyn a dévoré la petite Norma Jeane

Marilyn Monroe
Album : Marilyn Monroe

9 images
Voir l'album

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

liberté de blasphème pour tous |
Lampo |
Cfdtbluelink |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Infirmiersenasie
| Anciano pero contento
| Victor Coudesabot